Un cadeau pour Papa Loup

Chez Picintouch, chaque semaine nous vous partageons une rencontre, une aventure, ou un coup de coeur qui dit un peu plus ce que nous aimons. Aujourd’hui nous vous invitons à découvrir sur Instagram @malouetsesloups. Mäelle est une jeune maman de 4 loups, qui a des doigts de fée et une plume vivante, et rieuse. Elle nous raconte ici comment Picintouch est le parfait cadeau pour la fête des Pères!



“Récemment, j’ai découvert le concept de Picintouch. Ça a été un coup de foudre ! Moi qui adore envoyer des nouvelles, voilà que je découvrais la possibilité d’en envoyer en joignant une photo !”

Soyons clairs, j’adore feuilleter des albums photo autant que je déteste en faire. Je suis la première à prendre des dizaines de clichés d’un même lieu ou d’une même personne, dans l’espoir de saisir une image plus belle que les autres ! Mais après, quel cauchemar de tout trier ! C’est donc accablée par l’immensité de la tache que j’ai progressivement arrêté d’envoyer des photos à mes proches… Jusqu’à Picintouch !

 

J’ai donc décidé de tester le concept. Je l’aurais bien offert à ma belle-mère, ma maman, mes grands-parents, et pourquoi pas les parrains et marraines de mes loups ! Mais comme on monte toujours une échelle en commençant par le premier barreau, j’ai finalement décidé de « juste » offrir un abonnement à mon mari. Quelle idée, me direz-vous !

 

Mais voyez-vous, mon mari, l’homme, l’unique, n’est jamais là. Par « jamais », je sous-entends bien peu, évidemment. Il est quand même là, l’homme, parfois, puisqu’il parvient à réceptionner régulièrement de petites enveloppes bleues…

 

Comme son travail l’accapare beaucoup, l’homme passe à côté de beaucoup de moments que moi, j’ai la joie de vivre avec les enfants (mon moment de « joie » préféré étant de loin le tunnel du soir, entre 18 heures et 20 heures. L’heure où toutes les mamans de la terre s’épuisent !). Je prends donc régulièrement des photos des moments de complicité que nous passons : mon aînée portant sa petite sœur, mes fils déguisés en chevaliers, les enfants sagement assis sur le canapé (attitude qui n’existe que si, en face dudit canapé, un dessin animé les occupe, bien sûr !)

Evidemment mes enfants font aussi des bêtises, mais on évite de les immortaliser pour l’homme ! Et cela tombe bien car dans ces cas-là, saisir mon appareil photo est rarement ma priorité : on se souviendra de mon fils ainé ayant accroché sa ceinture de judo en haut des escaliers pour s’en faire une liane, le tout dans le but de descendre plus rapidement, tel Tarzan poursuivi par des chasseurs !

 

J’ai donc décidé, chaque semaine, de choisir une photo représentative de notre quotidien (ou une photo souvenir d’un moment passé), et de l’envoyer à mon mari ! J’y ajoute un petit commentaire, une anecdote, ou un mot d’amour ! Les photos représentent souvent des moments que l’on a passé sans lui, mais pas que ! Il n’est pas question de lui rappeler trop indélicatement qu’il n’est jamais là… !! Et puis une photo représentant un moment de complicité entre un père et son enfant, cela n’a pas de prix…

 

Chaque semaine, la boîte aux lettres accueille donc une enveloppe bleue, que je pose dans l’entrée après avoir relevé le courrier. A la seconde où l’homme rentre du travail, il l’aperçoit : son regard s’illumine instantanément, c’est SA surprise !

 

Je n’ai jamais vu mon mari ouvrir son enveloppe, et je ne l’ai jamais vu ranger les photos ! Je crois qu’il garde ces moments pour lui. C’est que l’homme est un homme, voyez-vous. Il ne faudrait pas montrer ses émotions !

 

Depuis, j’ai tout de même croisé quelques photos au hasard de mes journées : en marque-page dans un livre (marque-page ayant de fortes chances de se fossiliser page 28 mais ceci est un autre débat !), dans le tiroir de sa table de nuit, ou caché dans son placard !

Mais si la plupart des photos manquent à l’appel, c’est parce que l’homme les emmène avec lui lors de ses déplacements… pour avoir « un peu de vous avec moi » !

 

Dans une vie où l’on n’a souvent besoin de rien, trouver un cadeau adapté est parfois difficile (disons-le, c’est parfois carrément un parcours du combattant !). En offrant cet abonnement à mon mari, je pense avoir gagné ce pari. Je lui ai offert un petit moment supplémentaire de bonheur hebdomadaire (Point trop n’en faut : une enveloppe par semaine et c’est tout ; il faut savoir entretenir le désir, non ?) !

 

Merci Picintouch pour cette découverte !

M.




Nous vous invitons à découvrir Mäelle au travers de son compte instagram et de son livre: le récit animé de sa première vie d'institutrice en ZEP. Une idée joyeuse et originale pour remercier les maitresses en cette fin d'année scolaire par exemple!