Compostelle Père et fille, un défi de 2000kms

Chez Picintouch, chaque semaine nous vous partageons une rencontre, une aventure, ou un coup de coeur qui dit un peu plus ce que nous aimons. Aujourd’hui nous vous faisons découvrir le projet de Cyprien et Philippine. 2000kms de complicité pour vivre un défi jusqu’à Compostelle!

Compostelle Père et Fille, c’est quoi ?

Un père et de sa fille porteuse de trisomie 21 se sont lancés le défi de relier Paris à Compostelle à pied et en chariot, en plusieurs tronçons.

 

Infographie.jpg

Compostelle Père et Fille, c’est qui ?

C’est l’histoire de Philippine, huit ans, porteuse de trisomie 21 et d’une cardiopathie, qui, avec son papa et toute sa détermination (quand ce n’est pas de l’obstination), va marcher et se laisser transporter en chariot pour partir à la rencontre des autres et montrer que le handicap et la trisomie peuvent aussi être un moteur pour se lancer des défis !

C’est l’histoire de son papa, Cyprien, marié et père de 4 enfants qui, huit ans après la naissance de Philippine, souhaite vivre pleinement cette relation et montrer combien la différence est une richesse au quotidien. Vivre avec Philippine, c’est vivre chaque progrès comme une grande victoire. Ce défi sera l’occasion de faire des rencontres, marcher, découvrir, partager pour mieux vivre pleinement l’instant présent.

Philippine.png

                                                                                                                                       

Compostelle Père et Fille, comment ?

C’est un défi sur plusieurs années. Pour relier Paris à Compostelle, soit 2000 km environ, le trajet a été découpé en plusieurs tronçons qui seront parcourus année après année. Pour démarrer cette aventure, un premier tronçon de 250 kilomètres, de Paris à Vézelay, est prévu début juillet 2019, afin de tester l’équipe, le matériel, les chemins de Compostelle et ce mode d’aventure, pour ajuster les 1 750 kilomètres à venir.

 

Compostelle Père Fille, les préparatifs

Un tel défi ne s’improvise pas. Les derniers mois ont été mis à profit pour tester, échouer, modifier, améliorer, recommencer. Principal point d’attention : le chariot. Il doit permettre à Philippine de parcourir les 2000 km entre Paris et Compostelle et être suffisamment grand et confortable pour qu’elle s’y sente à l’aise lorsqu’elle ne marchera pas. Ce chariot sera sa deuxième maison tout au long de ce périple et doit lui permettre de garder un maximum de repaires alors même que chaque étape sera différente, chaque rencontre unique.

Autre objectif : voyager léger. Même si Philippine ne pèse pas lourd, le chariot, une fois chargé, pèse entre 40 et 45 kg. Chaque gramme économisé est donc le bienvenu. Nous n’avons pas été jusqu’à couper en deux les manches de nos brosses à dents pour gagner en légèreté, mais Philippine n’emportera qu’un seul doudou !

 

Vous pouvez également suivre nos aventures en images ici : www.compostelle-pere-fille.com

et là : www.facebook.com/CompostellePereFille

PS : Ne le dites pas à Philippine mais pour son anniversaire elle aura un petit cadeau qui va lui permettre de garder plein de souvenirs, peut-être les partagera-t-elle avec vous sur notre blog ?