Une promesse c’est une promesse !


Picintouch est une start’up au service des familles et du lien inter-générationnel.
La vie est une aventure et chaque semaine nous partageons celles de nos clients.
Pour partager vos aventures avec un proche c’est
ici
Pour être publié, écrivez-nous à bonjour@picintouch.com
Bonne lecture !
Aujourd’hui c’est Marie-Gabrielle, fondatrice d’un
brin coquette qui nous raconte son voyage en famille


En 2016, après 9 années passées chez nous, Tatiana, notre nounou paraguayenne a quitté la France, pour retourner dans son pays natal, se marier et avoir un bébé.


Nous lui avions fait la promesse de lui rendre visite pour rencontrer sa famille, découvrir son pays et entretenir ce lien si fort que nous avions tissé.


Pas facile de trouver des dates convenant à tout le monde… il ne restait plus que les vacances de la Toussaint, mais ce serait sans papa dont le travail ne lui permettait pas de nous accompagner…

Le coeur serré, j’ai quand même décidé de faire ce voyage, seule avec les 4 enfants : Martin, 14 ans, Paul 11 ans, Antoine, 8 ans et Faustine 4 ans 


Nous avons décollé le 20/10 de Paris, 19 heures de voyage avec escale à Sao Paolo, 1 valise de 23 kg pour 5 et un sac de cadeaux. Une grand première pour les enfants qui n’avaient jamais voyagé aussi loin, et un baptême de l’air pour Faustine.

Après des retrouvailles émouvantes nous avons rejoint Villa Ayes, le village de Tatiana, à 25mn de la capitale Asuncion.

Nous avons rencontré au fur et à mesure les membres de sa famille (très nombreuse !) et tous adorables : des. cousins, des oncles et tantes en pagaille qui nous ont réservé un accueil incroyablement chaleureux. 

Nous avons vite pris nos marques parmi eux, et plongé dans l’ambiance familiale.

IMG_5644.jpg


Nous avons quitté Villa Ayes pour visiter Encarnacion au sud du pays, après une route chaotique et pluvieuse de 11h ! Ici, tout se mérite et demande patience et persévérance…

Une des visite marquante de la région d’Encarnacion fût celle du monastère des Missions Jésuites Santisima Trinidad de Parana.


Nous quittons Encarnacion pour rejoindre Villa Del Este, plus à l’Est et à la frontière du Brésil, où nous résidons dans un hôtel au bord du fleuve Rio Parana

Nous en profitons pour traverser la frontière et nous rendre sur l’un des plus beau site de la région, classé au patrimoine mondial de l’Unesco : les chutes d’Igaçu.

Mais encore une fois, le spectacle se mérite et notre patience est éprouvée par 2h30 de route pour 15km, à cause des élections du président du Brésil qui nécessitent un renfort des contrôles à la frontière.


Nous n’avions évidement pas anticipé et comme de joyeux touristes, sans une bouteille d’eau ni un paquet de biscuit, nous avons pris la route et la tension est vite montée dans la voiture avec les enfants survoltés…Les vendeurs de Chipa sont venus à notre secours pour caler les estomacs ! Et les vendeurs à la sauvette en tout genre nous ont fait profiter de leurs marchandises : boissons à gogo et CD de musique locale pour adoucir les moeurs.

IMG_5735.jpg



Le spectacle valait toutes les difficultés rencontrées pendant le voyage

Nous en avons pris plein les yeux. Des chutes d’eau à perte de vue, un panorama à 180°. Notre périple brésilien s’est poursuivi dans un magnifique parc d’oiseaux, ou nous avons tutoyé les perroquets, toucans, flamants roses et autres volatiles multicolores.


  

 Ce voyage au bout du monde nous aura marqués et enrichis. Les enfants considèrent maintenant qu’une partie de leur famille est paraguayenne et moi aussi…

D’ailleurs les couleurs du drapeau paraguayen ne sont elles pas identiques à celles du drapeau français ?