Lisbonne ou l’enquête familiale sur les pastéis de nata

Picintouch est une start’up au service des familles et du lien inter-générationnel.
La vie est une aventure et chaque semaine nous partageons celles de nos clients.
Pour partager vos aventures à un proche c’est
ici
Pour être publié, écrivez-nous à bonjour@picintouch.com
Bonne lecture !


2+2 (et bientôt 3) = 4 bonnes raisons de voyager.

IMG-20180303-WA0006.jpg

Comme nous croyons assez à l’idée que rien n’est impossible mais que tout s’apprend avec du temps, on s’est dit qu’avant de tenter la traversée des Andes occidentales à dos de lama, on pouvait commencer par un long week-end à Lisbonne !



Alors avec notre Philippine de 3 ans et notre Baptiste de 18 mois, nous avons décollé pour Lisbonne par un beau matin de février.



IMG_0723.jpg

Commençons par évacuer les détails techniques. Pour Lisbonne, nul besoin de voiture, donc exit les sièges auto et les galères de location. La ville étant truffée de petites rues en pente avec des trottoirs minuscules revêtus de petits pavés irréguliers, oubliez la poussette.

Pour les minus, un bon sac de portage et papa aura l’impression de partir à la conquête du Mont-Blanc. Enfin, il ne vous reste plus qu’à dénicher l’appart’ kid’s friendly, proche du centre et qui vous servira de base arrière.



Ensuite, il fallait un fil conducteur à notre aventure.


Comme nous ne sommes ni de grands historiens, ni des férus d’art moderne, on a cherché un but à la portée de notre équipage : faire une thèse sur les pastéis de nata

On les trouve partout ces petites pâtisseries à la croisée du flan, de la crème brûlée et du kouignamann (si, si !) : dans les grandes surfaces, les boulangeries de quartier, les hauts lieux du genre (l’Antigua Confeitaria de Belém bien sûr).
Et à un prix fort raisonnable qui permet d’en abuser plus que de raison.

Pour ce voyage, nous avions décidé de faire un pacte avec les enfants : ok on respecte votre rythme, mais on ne se prive de rien. Le deal a été plutôt bien respecté ce qui a permis d’assurer à la fois des temps de sieste convenables pour les minis et des apéros bien mérités pour les parents. On a gardé ce principe pour nos autres voyages et ça fonctionne plutôt bien.



L’avantage de Lisbonne, c’est que tous les déplacements se font à pied ou en transport en commun


20180301_120728.jpg

La balade en tramway n°28 est un must.


Programme sur quelques jours avec des enfants


J1 - Trajet et installation

J2 - Le château Castelo são Jorge et la Torre de Belém

J3 - Les quartiers de Chiado, Bairro Alto et le Mercado da Ribeira

J4 - Le Mosteiro dos Jeronimos à Belém et l’aquarium du Parc des Nations puis retour



La visite du château est vraiment top car elle offre des vues incroyables sur la ville. En début de séjour ça permet de fixer un peu la topographie chahutée de Lisbonne et de mieux prévoir ses déplacements après.